Conférence de Presse JAO 2017 : une vingtaine de concerts, 35 groupes musicaux attendus pour le 25e anniversaire


© aOuaga.com par Séni Dabo
Jazz à Ouaga 2017 : le comité d`organisation fait le point des préparatifs
Mercredi 19 avril 2017. Ouagadougou. Le comité d`organisation de l`édition 2017 du Festival international de musique Jazz à Ouaga a animé une conférence de presse pour faire le point des préparatifs de cet événement annuel, prévu du 28 avril au 6 mai prochain, et qui commémore ses 25 ans cette année

 

Le comité d’organisation du Festival international de musique Jazz à Ouaga a animé une conférence de presse le 19 avril 2017 à Ouagadougou pour faire le point des préparatifs de ce rendez-vous musical qui souffle cette année ses 25 bougies. « 25 ans au service de la musique, des arts et de la culture » est d’ailleurs le thème sous lequel est placé l’édition-anniversaire prévue du 28 avril au 6 mai prochain dans la capitale burkinabè.
Dans sa déclaration liminaire, Abdoulaye Diallo, président de l’Association Jazz à Ouaga, a relevé qu’il y aura une vingtaine de concerts répartis sur 9 jours. Environ 35 groupes musicaux venant de l’Afrique, de l’Europe, des Etats-Unis d’Amérique sont attendus pour les spectacles. Parmi les groupes et aussi les vedettes, il y a des célébrités comme Joss Stone du Royaume Un qui est actuellement en tournée mondialei, Habib Faye du Sénégal, Geoffrey Oryema d’Ouganda ou encore Swing Brosse System Quintet de France. Les spectacles sont programmés en nocturne à l’Institut français de Ouaga, au CENASA et au Bacchus café, lieu des concerts off avec le Village du festival qui sera érigé à la Place de la nation de Ouaga.
A côté des concerts, il y a les autres composantes du festival qui vont aussi dérouler leurs programmes. Il y a la 11e édition de la Caravane du jazz, la 10e édition du concours de musique « Jazz performance » et la 5e édition de « Jazz school » au musée national.
Côté budget, celui-ci s’élève à 112 millions 925 mille F CFA et n’a pas encore été totalement bouclé, selon le président de Jazz à Ouaga qui fait état d’un taux de mobilisation de 70% des ressources financières attendues.

Séni DABO

Retrouvez l’article sur aOuaga.com