Dossier de Presse – JAO 2017


I) PRÉSENTATION GENERALE

A°) DONNEES GENERALES

Structure organisatrice: Association Jazz à Ouaga

Contact: Tel: 70 25 85 08 ou 70 26 28 03 ; courriel: jazz_ouaga@yahoo.fr

Site web: www.jazz-ouaga.org

Dénomination: Festival international de musiques « Jazz à Ouaga »

Périodicité: Annuel

Lieu: Ouagadougou, Bobo-Dioulasso + des concerts dans les villes intérieures

 

B°) RAPPEL HISTORIQUE

Le Festival a été créé en 1992 à Ouagadougou, à l’initiative du M. Guy Maurette alors Directeur du Centre Culturel Français de Ouagadougou et un groupe de fans et d’amateurs de jazz.

Le succès est vite acquis et le festival allait se tenir tous les ans, sur une à quatre semaines, entre février et mars à raison d’un à deux concerts par semaine.

A partir de 1995, la durée du festival est ramenée sur une semaine autour de la journée internationale de la Francophonie, le 20 mars.

En 1997, le Festival affiche son ambition de démocratiser le jazz et investit des lieux populaires comme le Zaka et le Wakatti Arts Café, espaces de diffusion de musiques.

C’est à partir de 2000 que le festival débute sa décentralisation maximale en proposant des concerts hors de Ouagadougou, à savoir Bobo-Dioulasso et Koudougou.

Depuis l’édition 2006, l’opération « jazz-Caravane » est née, amenant ainsi le festival au cœur du Burkina.

Jazz à Ouaga se positionne comme un des évènements majeurs du paysage culturel burkinabè et jouit d’une notoriété internationale.

C°) MOYENS D’ACTIONS
  • Concerts de musique
  • Formations
  • Masters Class
  • Expositions
  • Conférences,
  • Projections vidéo et cinématographique
  • Promotion artistique etc.
  • Productions audio-visuelles

D°) EXPERIENCE-ACTIONS ENTREPRISES

  • 24 éditions du Festival sans discontinuer depuis 1992
  • Mise en place du Jazz Orchestra du Burkina (JOB)
  • Plusieurs sessions de formation de musiciens et techniciens burkinabè
  • Co-Production d’un film documentaire « Sur les traces du Bembeya Jazz »
  • Production d’un film documentaire « Ouaga Jazzy » en 2005
  • Mise en place depuis 2008, d’un concours de détection de talents musicaux dénommé « Jazz-Performance » qui a permis de créer une dizaine de groupes musicaux fonctionnels et permanents
  • Accroissement substantiels des spectateurs d’année en année (concerts à guichet fermés depuis plusieurs éditions)

 

  1. E) BUDGET GLOBAL DE JAZZ A OUAGA 2017 : 112.925.000 FCFA

 

F°) LES PARTENAIRES DE JAZZ A OUAGA 2017

  1. L’Assemblée Nationale
  2. Le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme
  3. Les Instituts Français de Ouagadougou et Bobo
  4. L’Ambassade du Grand-Duché de Luxembourg
  5. L’Ambassade du Royaume du Danemark
  6. Wallonie-Bruxelles International
  7. L’Ambassade des Etats Unis d’Amérique
  8. L’Ambassade de la République de Chine-Taïwan
  9. AFRICALIA-Belgique
  10. L’Institut Français-Paris
  11. L’Alliance française d’Accra
  12. La Coopération Autrichienne
  13. La SPEDIDAM
  14. Le BBDA
  15. TELECEL-FASO, sponsor officiel
  16. Air Burkina, transporteur officiel
  17. Agem-Développement
  18. La BICIA-B
  19. ECOBANK
  20. IAM-GOLD ESSAKANE SA
  21. BRAVIA HOTEL
  22. Brakina /Sodibo
  23. Faso-Kanu
  24. DIACFA
  25. Toute la presse nationale et internationale.

II) LE  PROJET JAZZ A OUAGA 2017

Le 25ème anniversaire va être célébré  autour des activités suivantes :

II.1 : Le Festival de jazz et des musiques associées

La 25ème  édition  du festival Jazz à Ouaga  aura pour axe principal, la diffusion des spectacles des musiques Jazz, blues, gospel et apparentées.

Plus qu’un événement, Jazz à Ouaga est devenu un élément incontournable du paysage culturel et musical du Burkina Faso, un moment intense, fort attendu, mais qui cache toujours une part d’inattendu!

La programmation d’un évènement aussi prestigieux n’est pas une entreprise banale, et chaque année, nous sommes confrontés aux mêmes angoisses : comment satisfaire notre public, ne pas le décevoir, mais aussi, le surprendre, l’émouvoir, sans tomber dans la facilité et les lieux communs.

La programmation proposée pour cette  édition spéciale  sera éclectique, rassemblant des pointures du Jazz toutes générations confondues.  Un jazz riche par la diversité des styles et des couleurs, qu’il soit présenté par de « vieux » routiers à la perpétuelle « jeunesse », ou par des « jeunes » qui ont déjà tout des « grands ».

Une programmation superbe qui fait la part belle aussi bien au purisme qu’au métissage et qui nous promène allégrement entre les genres que réunit la grande famille du Jazz.
II.2 : La Caravane du jazz ou la musique au cœur du Burkina ; 11ème Edition

Le processus de décentralisation en cours dans notre pays commence à accorder une place importante à l’expression culturelle et artistique.

Plusieurs villes disposent d’infrastructures permettant la création et la diffusion de la culture, mais n’ont pas encore l’expertise, la matière et les substrats nécessaires à l’animation de cette vie ‘’culturelle’’.

A travers cette opération, Jazz à Ouaga voudrait donner un cadre d’expression aux artistes et hommes de culture au niveau local et aider les décideurs locaux dans leur politique de développement de la culture locale.

Cet accompagnement permettra de créer dans le Burkina ‘’profond’’, des initiatives culturelles sérieuses, regroupant musiciens locaux, autorités municipales, populations rurales et acteurs au développement.

 

II.3 « Jazz-Performance 2016 », 10ème Edition du concours de musique

La mise en place depuis 2008 de ce concours de détection de talents musicaux dénommé « Jazz-Performance », a permis de créer une dizaine de groupes musicaux fonctionnels et permanents au Burkina.

En outre, des lauréats de ce concours ont entamé une carrière professionnelle prometteuse et commencent à vivre de la musique (cas de Patrick Kabré, Eudoxie, Nicaise, Mariah Bissongo,…).

Ces résultats encourageants nous confortent à poursuivre cette opération afin de permettre l’accès des jeunes artistes à des cadres d’expression permanents et professionnels.

 

II.4 : 5ème Edition de « Jazz School » ou le « Jazz à l’école » au Musée National

Cette année Jazz School se déroulera à l’Ecole Nationale de Police et au Musée National. Les élèves vont suivre un circuit qui les amènera a visiter l’histoire du Burkina au Musée,  suivi de concerts jazz et d’échanges avec les artistes invités.

Le projet « Jazz à l’école » ou « Jazz-school » initié depuis 2013, permet d’initier chaque année des élèves au jazz par la découverte d’œuvres musicales et par la rencontre de musiciens professionnels. Ce projet permet d’impulser des prolongements dans d’autres domaines d’apprentissages tels que les arts visuels, la littérature, l’anglais, l’histoire….

Le projet a démarré avec une série de concerts dans les collèges et lycées. Ces concerts ont remporté un vif succès et éveillé un certain intérêt mais nous étions convaincus que nous pourrions aller encore beaucoup plus loin et intégrer le jazz dans le curriculum de l’école.

 

II.5 : Le « Village du Festival »  à la Place de la Révolution

A l’occasion de ce 25ième anniversaire, le Village se parera des couleurs et des rythmes du monde, et nous invitera tous à découvrir, au travers de la musique, le riche potentiel artistique de notre pays et du monde.

Le Village de Jazz à Ouaga, installé en plein cœur de la capitale, sur la mythique Place de la Révolution sera le lieu de rencontre et de partage de cette semaine « jazzyistique ». Nous y organisons : jam-session, concerts du Off, rencontres avec les musiciens. Le village ouvre ses portes dès le 28 avril proposera au public, toute la semaine durant, un panachage très hétéroclite d’activités, d’animations, de concerts et la restauration.

Moments d’émotions partagés entre les artistes et le public, moments d’échanges musicaux, vous ne serez pas seulement spectateurs, mais vous côtoierez au quotidien les images vivantes d’une part d’humanité, avec ses richesses, ses langues, ses musiques.  Le Village, une fois de plus, sera en fête !