Le projet 2010


Le Festival de jazz et des musiques associées

Jazz à Ouaga 2010 aura pour axe principal, la diffusion des spectacles des musiques Jazz, blues, gospel et apparentées.

Plus qu’un événement, Jazz à Ouaga est devenu un élément incontournable du paysage culturel et musical du Burkina Faso, un moment intense, fort attendu, mais qui cache toujours une part d’inattendu!

La programmation d’un évènement aussi prestigieux n’est pas une entreprise banale, et chaque année, nous sommes confrontés aux mêmes angoisses : comment satisfaire notre public, ne pas le décevoir, mais aussi, le surprendre, l’émouvoir, sans tomber dans la facilité et les lieux communs.

La programmation proposée pour cette 18ème Edition sera éclectique, rassemblant des pointures du Jazz toutes générations confondues en faisant cette année, la part belle aux talents africains ; le maître mot reste la capacité de chacun des artistes invités à émouvoir et à ” passer ” cette grande passion qu’est le jazz. Un jazz riche par la diversité des styles et des couleurs, qu’il soit présenté par de ” vieux ” routiers à la perpétuelle ” jeunesse “, ou par des ” jeunes ” qui ont déjà tout des ” grands “.

Une programmation superbe qui fait la part belle aussi bien au purisme qu’au métissage et qui nous promène allégrement entre les genres que réunit la grande famille du Jazz.

La Caravane du jazz ou la musique au cœur du Burkina ; 4e édition

Depuis quelques temps déjà, les autorités politiques du Burkina Faso ont maintes fois souligné que l’avenir économique et touristique de notre pays passait par la culture.

Plus que jamais, la culture est au cœur du développement.

A tout point de vue, la musique est un maillon fort de la culture.

Comme il est dit de coutume, la musique adoucit les mœurs et il est un grand facteur de rapprochement des peuples.

Le processus de décentralisation en cours dans notre pays commence à accorder une place importante à l’expression culturelle et artistique.

Plusieurs villes disposent d’infrastructures permettant la création et la diffusion de la culture, mais n’ont pas encore l’expertise, la matière et les substrats nécessaire à l’animation de cette vie ”culturelle”.

A travers cette opération, jazz à Ouaga voudrait donner un cadre d’expression aux artistes et hommes de culture au niveau local et aider les décideurs locaux dans leur politique de développement de la culture locale.

Plus concrètement, il s’agira aussi d’aider les maires des communes d’intérieure à réfléchir à l’édification d’une vie culturelle locale dynamique, en mettant à leur disposition notre expérience et notre expertise.

Cet accompagnement permettra de créer dans le Burkina ”profond”, des initiatives culturelles sérieuses, regroupant musiciens locaux, autorités municipales, populations rurales et acteurs au développement.

Vu le succès que connaît cette opération de ” Caravane du Jazz ” ou ” jazz à Ouaga décentralisé “, nous l’avons institué et pour cette 4ème édition, nous sillonnerons les contrées suivantes : Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Koudougou, Dano et Gaoua.

3e édition du concours de musique “Jazz-Performance 2010”

La mise en place depuis 2008 de ce concours de détection de talents musicaux dénommé “Jazz-Performance”, a permis de créer une dizaine de groupes musicaux fonctionnels et permanents au Burkina.

En outre, des lauréats de ce concours ont entamé une carrière professionnelle prometteuse et commence à vivre de la musique (cas de Toumboudé, de Burkina Star ou de Eudoxie).

Ces résultats encourageants nous confortent à poursuivre cette opération afin de permettre l’accès des jeunes artistes à des cadres d’expression permanents et professionnels.

Les Django d’Or-Afrique / trophées du jazz

Célébration du centenaire de la naissance de Django Reinhardt (1910-1953)

Lors de jazz à Ouaga 2009, nous avions, en partenariat avec l’association ” Art Nuance et Culture ” lancé les Django dOr-Afrique.

Cette collaboration fructueuse se poursuit et pour cette édition, à l’image des plus grands festivals de jazz dans le monde, nous allons célébrer le centenaire de la naissance de Django Reinhardt, un des meilleurs jazzmen de tous les temps.

Mais qui est Django ??

Jean Baptise Reinhardt est né en 1910 à Liberchie en Belgique de ce peuple du voyage, les Tsiganes.

Enfant, déjà, ses prouesses au violon éblouissent, puis au banjo et enfin à la guitare. Il se produit avec l’orchestre de ses parents dans les demeures des gens aisés ainsi que dans les guinguettes du bord de la marne. Django gagne vite en réputation et brille au banjo-guitare en exécutant des valses très techniques.

En 1928, Django enregistre son premier disque. Il devient vite un musicien réputé. Mais le destin en a voulu autrement et le 26 octobre de cette année, un incendie dans sa roulotte le meurtrie la main gauche.

Le 23 janvier 1929, Django subit une intervention chirurgicale durant laquelle sa main fut drainée puis brûlée au nitrate d’argent afin qu’elle cicatrise. Son frère en guise de rééducation lui apporta une guitare.

Django dû inventer une nouvelle technique guitaristique et développe une virtuosité incroyable en ne jouant qu’avec ses deux doigts.

A 20 ans, Django Reinhardt découvre Duke Ellington, Joe Venuti, Eddie Lang puis Louis Armstrong.

En 1931, Django rencontre Stéphane Grappelli, ils créent le Quintet du ” Hot Club ” de France.

En 1947, Django rentre en France, il est le plus grand guitariste de jazz.

Le 8 avril 1953, Django enregistre son dernier disque.

Django disparaît le 16 mai 1953 emporté par une congestion cérébrale.


Salutations “jazzistiques” !!

La Coordination de Jazz à Ouaga :

  • Jean-Marie Djiguimdé, Président: +226 70 28 93 95
  • Abdoulaye Diallo, SG: +226 70 25 85 08
  • Roch Ouédraogo, Chargé de Com: +226 70 74 09 75
  • Anselme Sawadogo, Trésorier: +226 70 26 28 03