Le projet Jazz – 2011


Jazz à Ouaga 2011, c’est :

1 : le Festival de jazz et des musiques associées

Cette année encore, Jazz à Ouaga réunira les cultures du monde au cœur d’une même fête.

Ouagadougou, fière d’accueillir cet événement, vivra aux rythmes du monde du 29 avril au 07 mai 2011, tout au long d’une programmation réunissant des artistes exceptionnels.

Le Jazz couvrira toute la ville grâce aux différentes scènes.

Toute la capitale sera envoûtée par les vibrations du festival. Les artistes des cinq continents et plus de 10 pays envahiront la ville de leurs couleurs et tempos pour célébrer la diversité des rythmes et des cultures, notion fondatrice de jazz à Ouaga.

Le Festival Jazz à Ouaga est également l’occasion de rencontres uniques et parfois inattendues, entre des artistes d’origines et de sensibilités variées, donnant naissance à de réelles créations artistiques, promesses de moments d’exception.

Si le jazz constitue la source historique du Festival, il faut noter que les autres styles de musique ont trouvé leur place, avec comme point commun une curiosité et un enthousiasme vers l’autre.

Cultivant sa particularité par ses choix de programmation ambitieux, le Festival offre dix jours durant, une plateforme idéale et exceptionnelle aux musiciens d’ici et d’ailleurs, dans la capitale culturelle de l’Afrique, Ouagadougou.

Attendez-vous à un déferlement de sonorités massives, torrides et envoutantes avec les artistes suivants :

  1. Vieux Farka TOURE (Mali)
  2. O’Nel MALA (Côte d’Ivoire)
  3. Mory Djely Kouyaté (Guinée)
  4. Trio Non Tempéré (France)
  5. Fabrice Devienne Trio (France)
  6. Sweet Back (France)
  7. Trio Kalina (Luxembourg)
  8. Tric Trac Trio (Belgique)
  9. Fra Fra Sound (Pays-Bas)
  10. Florence Chicatumbi (Suisse)
  11. Lien Cheng Sax Sisters music quartet (Taïwan)
  12. Bebey-Prince Bissongo (France-Burkina)
  13. Ablo gandema ( Suisse – Burkina)
  14. Blues Kundé (Burkina)
  15. Kanzaï (Burkina)

2 : La Caravane du jazz ou la musique au cœur du Burkina ; 5ème Edition

Notre souci et notre volonté ont toujours été de rapprocher les spectacles de ces musiques dites élitistes vers les publics de l’intérieur de notre pays.

Nous avons aussi constaté que comme c’est souvent le cas, la culture risquait d’arriver en retard dans notre décentralisation. Pour faire en sorte que la décentralisation politique soit de paire avec la décentralisation culturelle, cette caravane sillonnera le Burkina d’est en ouest et du nord au sud.

Comme de coutume, nous allons  aider les autorités communales des villes visitées à réfléchir à l’édification d’une vie culturelle locale.

Le jazz ira à la rencontre des populations de Bobo Dioulasso, Kongoussi, Kaya, Zorgho et Po.

Il s’agira de créer dans ces contrées, une fête musicale regroupant musiciens locaux, autorités municipales et acteurs au développement.

 

3 : 4ème Edition du concours de musique « Jazz-Performance 2011 »

« Jazz-Performance », est devenu un concours attendu par tous les instrumentistes et jeunes groupes. Ils espèrent par ce biais trouver un cadre d’expression professionnel et profiter de la notoriété du festival et de l’engouement du public pour émerger.

 

Par ailleurs, la consistance des prix (Saxo d’Or, d’Argent et de Bronze) ainsi que la participation à la Caravane du Jazz constituent une source de motivation supplémentaire.

Une vingtaine de groupes postulants est attendu pour la sélection finale des 6 groupes candidats.

Au soir du 07 mai 2011, les trois meilleurs seront connus et entameront ainsi, leur carrière professionnelle, à l’image de leurs prédécesseurs (Burkina Star, Toumboudé, Eudoxie, Mariah Bissongo ou Wendom).

 

4 : L’exposition « L’Œil musical de Philippe Gras »

Les années free et autres photographies…

Cette exposition est consacrée aux photographies de musiciens et d’artistes contemporains réalisées de 1960 à 1980 par ce photographe récemment disparu. Le public pourra retrouver entre autres des photographies en noir et blanc de Led Zeppelin, Duke Ellington, Ray Charles ou de Miles Davis.

L”œuvre de Philippe Gras témoigne des avancées artistiques du jazz, de la musique contemporaine, du théâtre et de la chorégraphie, et s’étend par ailleurs au cinéma, aux cultures asiatiques, aux imageries populaires.

Ray Charles, Thelonious Monk, Charles Mingus… d’abord le jazz dont Philippe Gras nous laisse de saisissants clichés de musiciens en action. Surtout le jazz dans sa version du grand maelström free des années 60 et 70 avec Don Cherry, Archie Shepp, Albert Ayler et tous les autres.

En noir et blanc, avec du grain et dans un style dépouillé, la force de l’art photographique de Philippe Gras est d’arriver à suggérer le son de la musique par un jeu subtil avec la lumière, qu’il s’agisse de la lumière ambiante ou celle d’un spot pris à contrejour.

 

 OBJECTIF GENERAL DE JAZZ A OUAGA 2011

Contribuer à la reconnaissance de la place et du rôle des artistes-musiciens dans la société comme vecteur d’un développement durable.

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES 

  1. Offrir un cadre de rencontres, d’échanges et d’expressions culturelles plurielles à des musiciens d’ici et d’ailleurs.
  2. Offrir aux publics burkinabè 10 jours de concerts avec des artistes professionnels
  3. Accroitre la culture musicale et artistique du public burkinabé
  4. Développer la musique d’inspiration et créative au Burkina Faso
  5. Créer l’émulation en permettant à des artistes émergents de concourir dans un challenge en vue d’obtenir une certaine notoriété musicale
  6. Favoriser la découverte de sonorités locales entrant dans l’esprit ‘’jazz’’
  7. Rehausser les productions phonographiques dans les rythmes jazz et assimilés
  8. Favoriser la floraison de groupes musicaux de qualité
  9. Contribuer au rayonnement culturel et au développement socio-économique du Burkina Faso

 

 RESULTATS ATTENDUS DE JAZZ A OUAGA 2011

Jazz à Ouaga 2011 se fixe comme résultats à atteindre :

  1. 10 concerts professionnels ont eu lieu à Ouagadougou
  2. 5 concerts ont eu lieu dans 5 villes, dans le cadre de la « Caravane du Jazz/Jazz à Ouaga Décentralisé », édition 2011
  3. La pratique musicale des musiciens locaux est renforcée par la confrontation d’avec des professionnels de l’art musical
  4. un concours primant 3 groupes émergents qui se sont investis dans le domaine de la recherche innovante en matière de sonorités musicales a été organisé.
  5. Une exposition photo sur les grands noms du jazz a eu lieu.