Présentation des groupes de JAZZ A OUAGA 2017


PRESENTATION DES GROUPES DE JAZZ A OUAGA 2017

A) BERVELY JO SCOTT (Belgique/USA)

Beverly Jo Scott, également connue sous le nom B. J. Scott est née en Alabama et est très vite bercée par les sonorités blues, gospel, country et rock. Très jeune, BJ Scott décide de sillonner l’Amérique. Ses chemins mouvementés la conduiront finalement à s’installer en Belgique. Elle y joue tout d’abord dans la rue, dans les bars, puis dans les clubs et très vite, la sensualité et la sensibilité de sa voix en font l’une des « backingvocalists » les plus prisées. S’enchaînent alors de multiples collaborations en duo ou vocaliste avec de nombreux artistes tels que Maurane, Paul Personne, Cabrel, Souchon, Lavilliers, Axel Bauer, Higelin, Bertignac, Adamo, Eddy Mitchell, Deep Forest, Chamfort,…

  1. J. Scott est membre du jury de «The Voice Belgique » depuis 2011.

A Jazz à Ouaga, elle présentera « Satin Dolls », projet conçu à l’occasion de l’anniversaire des 100 ans de la naissance de Billie Holiday et qui permet à B.J Scott de réaliser un vieux rêve en rendant hommage à cette icône et à toutes les grandes chanteuses blues-jazz qui l’ont influencées (Nina Simone, Dinah Washington…).

 

B) GEOFFREY ORYEMA (Ouganda)

L’ougandais Geoffrey Oryema à fuit son pays pour seréfugier en France en 1977, quand le dictateur Idi Amin Dada assassinat son père.Il enregistre son 1er disque « Exile » en 1990

Le public est conquis par le tube « Ye Ye Ye », qui servirade générique la célèbre émission TV « Le Cercle deminuit » ou encore « Land of Anaka », coécrit avec Brian Eno et dont Peter Gabriel assure les choeurs.Geoffrey chante en anglais, en acholi, en kiganda, en

lingala et en français, et s’affirme comme un artiste assumant ses influences rock, créateur à part entière.Il est souvent dépeint comme le « Leonard Cohen africain ».

Geoffrey qui est un grand ami de Jazz à Ouaga depuis son concert d’anthologie le 1er mai 2013, vous y donne encore rendez-vous… De grands moments d’émotion pour célébrer les 25 ans.

 

C) JOSS STONE (Royaume Uni)

Joss Stone, de son vrai nom Josce­lyn Eve Stoker, est née le 11 avril 1987 au Royaume-Uni. Elle souffre d’une forme de dyslexie et comprend que les études ne seront pas son point fort. Ce qu’elle veut, c’est être chanteuse. Elle arrête donc l’école à 16 ans et, en 2002, elle s’envole pour New York afin de passer une audition pour l’émission « Star for a Night ». Elle se fait aussitôt remarquer et c’est le début d’une brillante carrière. Son premier album, « The Soul Sessions », fait un tabac et, depuis, elle enchaîne les succès et vend des millions de disques. Même les stars reconnues ne sont pas insen­sibles au charme de la chanteuse de musique soul. Joss Stone a ainsi chanté en duo avec de grands noms de la musique, tels que Stevie Wonder, Sean Paul ou James Brown. En 2008, elle partage même la vedette avec Johnny Halli­day sur le titre « Unchai­ned Melody ».

 

D) PACO SERY (Côte d’Ivoire)

L’Ivoirien Paco Séry, est l’un des meilleurs batteurs de jazz au monde. Durant des années, il a collaboré avec, Cheick Tidiane Seck, Nina Simone, Manu Dibango, Monty Alexander, Wayne

Shorter, Dee Dee Bridgewater, I Muvrini, Dianne Reeves, Carla Bruni, Didier Lockwood, Charlélie Couture, Jacques Higelin, Claude Nougaro, Salif Keita, Kassav, Diane Ruiz, Mike Stern, L’Orchestre National de Barbès, Bobby McFerrin, Angélique Kidjo…

Excusez du peu!

Il mène désormais une carrière des plus intéressante, avec son quartet, « Le Paco Séry Group ».

C’est ce batteur complètement « déjanté » qui clôturera Jazz à Ouaga 2017, le samedi 06 mai! Ca va « pulser » !

 

E) HABIB FAYE (Sénégal)

L’incroyable bassiste sénégalais au jeu percussif a su rapprocher la richesse des sons africains et le jazz dans une vision nouvelle et avant-gardiste de la musique. Bassiste, claviste, compositeur et arrangeur prolixe nominé aux Grammy’s, Habib Faye est surtout connu comme sideman de Youssou N’Dour dont il a composé l’essentiel de la musique ces 25 dernières années, et comme directeur musical de son groupe Super Etoile dont il a réalisé tous les disques depuis 1986. Considéré comme le plus grand instrumentiste que le Sénégal ait connu et comme l’un des plus talentueux bassistes africains de ces dernières décennies, Habib Faye s’affirme aujourd’hui comme un artiste à part entière sur la scène internationale.

Et last but not least, il arrive à Ouaga avec dans son quartet, à la batterie, Mokhtar Samba et à la kora, Kimintang Ablaye Cissoko.

 

F) CALVIN JACKSON (USA)

 

Il est un compositeur, arrangeur, producteur et guitariste. Il réside actuellement dans le nord-est des États-Unis.

Les racines musicales de Calvin proviennent de la partie sud des États-Unis.

Il y a étudié le jazz, puis plus tard d’autres styles de musique comme le blues, le gospel, le R&B,…

Calvin a accompagné plusieurs artistes américains de renom dans le milieu Gospel, Pop et Jazz.  A New York, il est aussi professeur de musique  au conservatoire.

Calvin a tenu à venir fêter avec éclat les 25 ans de Jazz à Ouaga, occasion de retrouver les terres de ses ancêtres et d’y découvrir le riche patrimoine musical burkinabé.

 

G) LES DJMAWI AFRICA (Algérie)

Composé de 8 membres, chacun ayant été bercé par des styles musicaux différents (chaabi, andalou, rock, métal, reggae, gnawi, musique classique), les Djmawi Africa fusionnent naturellement les genres et les influences pour partager ces richesses issues des métissages. Les Djmawi Africa avec le dynamisme et la fraîcheur de leur jeunesse, offrent à chaque prestation, un sourire, une fête et une ambiance des plus enivrantes, tout en défendant cette valeur commune à tous les membres qui est l’origine africaine de l’Algérie.

Avec plus 11 ans de carrière et plus de 350 concerts à travers toute l’Algérie ainsi que : la France, l’Italie, la Croatie, l’Inde, l’Egypte, le Canada, le Brésil, le

Mali, le Soudan, Zanzibar, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, ils deviennent une des références musicale actuelle/alternative algérienne et des pionniers du renouveau musical Algérien.

 

H) FABRICE DEVIENNE “SPIRIT” QUARTET (France)

« SPIRIT » est un quartet qui rassemble des musiciens remarquables, à l’enthousiasme communicatif, issus d’horizons différents, d’origine et de culture argentine, africaine, arménienne et européenne. Les très belles compositions du pianiste Fabrice Devienne, aux climats variés, mettent l’accent sur la qualité mélodique et le mélange des ambiances sonores et rythmiques. Une ligne de basse africaine, des rythmes de cajon argentin, les mélodies enchanteresses du duduk se mêlent aux couleurs du jazz et de l’improvisation. La musique est rythmée, dynamique, chaleureuse et ensoleillée, riche en couleurs.

 

 

I) SWING BROSS SYSTEM (France)

Ils sont français et font du manouche en famille. Il s’agit de 4 frères et sœurs, entre 14 et 18 ans (généralement accompagnés par leur père) :

Au quotidien, ils pratiquent tous les styles de musique mais c’est avec leur formation jazz qu’ils parcourent la planète. Car il n’y a rien de mieux que les musiques improvisées pour aller à la rencontre des autres ! Après l’Europe, l’Amérique et l’Asie, les voici sur le continent africain, à leur plus grand bonheur !

 

 

J) VICTOR DEY Jr Quintet (Ghana)

Victor Dey Jnr est un pianiste de jazz originaire du Ghana. Il a déjà joué avec des grands noms comme Courtney Pine, Stevie Wonder, Mike Phillips, Hugh Masakela, Ray Allen, Gyedu Blay Ambolley, Maurice Brown, Cecilia Smith, Corey Wilkes…

Victor a participé à Boston en 2007, au célèbre « Berkley Summer Performance Program ». Quand il ne joue pas 3 nuits par semaine au célèbre jazz-club « Jazz Tone » à Accra, il pratique et enseigne le piano dans des master-class et workshop.

Victor joue de tout, depuis l’afro Jazz, le high-life jusqu’au gospel. Mais le piano solo-jazz reste l’instrument dans lequel il excelle le plus.

 

 

 

 

K) MOUSSA COULIBALY (France/Burkina)

Moussa arrive en France en 2005 et lors de la fête de la musique, il rencontre un groupe  de jazz Ozma  et improvise en leur compagnie. Triomphe total ensemble il décide de créer Ozmafrica où se mélangent rythmes et sons traditionnels, entre griots traditionnels et jazzmen modernes. Ils enchainent des tournées en Europe, puis  en 2008 au Burkina.

Griot dans l’âme, Moussa Coulibaly est doué d’une grande sensibilité et d’une voix captivante. Initié aux instruments traditionnels depuis son enfance, il mélange aujourd’hui, les styles, les rythmes et les instruments pour nous proposer aussi bien une musique traditionnelle, teintée d’afrobeat. Aujourd’hui il vient  avec son troisième album « Kumaonfé », Madoube Project, enregistré entre le Burkina et la France.

 

 

 

 

L) BIL AKA KORA (Burkina Faso)

La musique de Bil Aka Kora est un savant et séduisant cocktail dénommé Djongo musique, fusion de rythmes traditionnels de l’ethnie kasséna et d’influences musicales diverses. Inspirée de la Djongo, une danse de force au cours de laquelle les danseurs rivalisent de puissance, la Djongo Musique repose sur cette notion de force.

Auteur de cinq albums, Bil continue de creuser son sillon. Doté d’une voix puissante au registre très large, il est un passionné de technique vocale. C’est aussi un grand curieux, et il s’adonne volontiers au métissage des sonorités de chez lui avec d’autres styles qu’il affectionne particulièrement : le jazz, le blues et le rock. Ses diverses expériences artistiques tout au long de sa carrière montrent à quel point sa capacité d’adaptation et d’ouverture font de lui un artiste complet. Bil est un pur produit de jazz à Ouaga après y avoir suivi plusieurs formations et master-class organisés au début de l’aventure. Pour les 25 ans, il nous présentera ses nouvelles créations, dans un style épuré et léger

 

M) FOLIKADI feat Laurent ERDOS (Burkina/France)

Groupe de musique afro mandingue placé sous le signe du métissage, Fôli Kadi fusionne et entremêle avec une énergie sans pareille rythmes traditionnels burkinabè mâtinés d’influences salsa, reggae et blues. Une irrésistible envie de jouer, de belles rencontres ainsi que de nombreuses explorations musicales conduisent Isabelle Nabié, passionnée de salsa et installée au Burkina depuis quelques années, à fonder Fôli Kadi en 2012. La sauce prend et amène le groupe à enregistrer un premier album « Anlule musso ye », il gagne dans la foulée le tremplin rock du Festival Rock à Ouaga en 2013. Fôli Kadi c’est à la fois de la salsa, aux influences afro-caribéennes, portée par les percussions, les guitares, les cuivres. Ce mélange crée une musique vivante en perpétuelle évolution, une musique énergique et épicée.

 

N) CHILL – DEEP BLUE SEA JAZZ (Burkina Faso)

Ce band est composé des musiciens expérimentés du Burkina Faso, des Etats-Unis et du Togo. Chill invite les amateurs de jazz à voyager avec eux en écoutant les grands classiques de Charlie Parker, Miles Davis, Chick Corea, Horace Silver, Ella Fitzgerald,  Nat King Cole,  Joe Zawinul, et bien d’autres. Chill – Deep Blue Sea Jazz, c’est également une grande diversité rythmique (bebop, hard bop, latin, cool, smooth, funk, jazz rock, fusion, rythmiques traditionnelles burkinabé) avec un groove puissant.